De combien d’espace les roses ont-elles besoin pour pousser ?

De combien d'espace les roses ont-elles besoin pour pousser

De combien d'espace les roses ont-elles besoin pour pousser

Idéalement, les rosiers doivent être espacés afin qu’il y ait au moins 2 pieds de distance entre le feuillage extérieur. Les rosiers doivent être suffisamment espacés pour que vous puissiez les tailler sans être égratignés par les épines et qu’il y ait suffisamment de circulation d’air pour éviter les maladies. Plus les roses sont proches, plus elles doivent rivaliser pour les ressources et moins elles fleuriront.

Il existe littéralement des milliers de variétés de roses, vous devrez donc rechercher la hauteur et la largeur spécifiques de votre rose lorsqu’elle est à pleine maturité afin de pouvoir l’espacer en conséquence. De manière générale, plus la rose est grosse, plus elle aura besoin de ressources (lumière du soleil, eau, accès aux nutriments).

Qu’en est-il du conteneur d’espacement et des roses miniatures ?

Il est moins nécessaire de placer les rosiers en pot miniatures et en pot si éloignés car ils ne sont pas en concurrence pour les mêmes ressources en termes de nutriments et d’eau (car ils sont confinés dans un pot).

Cependant, vous devrez vous assurer que chaque rose reçoit suffisamment de soleil (6 heures par jour, de préférence plus) sans s’ombrager avec son feuillage.

Un autre avantage important est de s’assurer qu’il y a suffisamment d’espace pour que l’air circule librement autour des feuilles. Si les roses sont trop proches les unes des autres, elles peuvent créer leur propre microclimat d’air calme et d’humidité légèrement plus élevée, ce qui peut augmenter le risque de maladies fongiques.

S’il y a un débit d’air suffisant et que vos roses en pot ne se font pas d’ombre les unes sur les autres, vous pouvez placer les roses de manière à ce que le feuillage extérieur soit à environ 6 pouces l’un de l’autre sans aucun problème.

N’oubliez pas de prendre en compte la croissance supplémentaire des roses en été et d’ajuster l’espacement de vos conteneurs si nécessaire.

Considérations lors de l’espacement des roses

Élagage et coupe à la tête

Peut-être le le plus important la considération lors de l’espacement des roses est de savoir si vous pouvez vous déplacer librement dans le buisson. Chaque année, vous devez tailler votre rose au début du printemps, puis couper les fleurs fanées tout au long de l’été pour obtenir le meilleur affichage floral de votre rose.

Il vous faudra de la place pour accéder à la rose sous différents angles pour pouvoir couper le bois mort et faire des coupes précises au-dessus du bourgeon sans être éraflé et attaqué par les épines !

A voir aussi :   À quelle fréquence arrosez-vous les bégonias ?

En été, la tête morte des fleurs fanées peut devenir un travail régulier afin de rediriger l’énergie de la rose de la production de cynorrhodons (graines) vers la production de plus de fleurs, alors assurez-vous de pouvoir vous déplacer facilement autour de vos roses.

Il est également recommandé d’espacer les roses afin d’avoir de la place pour inspecter les feuilles à la recherche d’insectes et de maladies fongiques et de les traiter avec des sprays ou de les couper et de les éliminer en conséquence.

Si vous coupez des feuilles malades, assurez-vous de les jeter ou de les brûler. Ne les placez pas dans le tas de compost car les maladies fongiques peuvent rester dormantes et lancer une autre attaque lorsque vous répandez éventuellement le compost dans votre jardin.

Paillage et Fertilisation

Les roses aiment une application de paillis autour de la base de la plante pour améliorer la texture du sol, retenir plus d’humidité, ajouter de la fertilité et refroidir les racines en été.

Certains rosiéristes aiment ajouter du paillis de compost autour de leurs roses au début de la saison et juste avant l’hiver pour isoler les racines du pire froid hivernal et donner à votre rose une longueur d’avance la saison prochaine.

Vous devez laissez suffisamment de place pour pouvoir répartir le paillis autour du lit de roses afin que la couche ait une épaisseur de deux pouces et surtout, pas en contact avec le bois de rose qui est au-dessus du sol car l’exposition à l’humidité du paillis peut provoquer la pourriture.

Assurez-vous de laisser suffisamment d’espace pour jeter du paillis autour de vos cannes de rose, mais assurez-vous que vous pouvez disposer le paillis de sorte qu’il y ait au moins un rayon de 3 pouces de sol nu autour des cannes de rose.

La fertilisation est également un travail régulier au printemps et en été, certains rosaires ajoutant de l’engrais sous forme de granulés ou d’émulsion de poisson jusqu’à une fois par mois.

Garder vos roses à bonne distance signifie que chacun de leurs systèmes racinaires individuels n’est pas en concurrence les uns avec les autres pour les nutriments du sol et des engrais supplémentaires.

Plus d’espace vous pouvez vous permettre de donner votre rose Le plus il pourra obtenir tous les nutriments dont il a besoin pour rester en bonne santérésistant aux maladies et produire la meilleure composition florale possible.

Vous devez également garder à l’esprit la proximité de vos roses avec d’autres plantes et même des arbres, car les roses sont de très gros mangeurs nécessitant beaucoup d’azote, de phosphates et de potasse pour produire des fleurs et prospérer, c’est pourquoi il est si important de fertiliser et d’espacer généreusement vos roses.

A voir aussi :   De combien d'espace les lavandes ont-elles besoin pour pousser ?

Circulation d’air

Les roses sont un juste milieu en matière de circulation d’air. Si votre jardin est trop ouvert et venteux, il sapera l’humidité des feuilles et du sol, laissant potentiellement la rose déshydratée.

Cependant, si les roses sont placées trop près les unes des autres et que l’air est constamment trop immobile à cause d’un jardin clos, cela peut augmenter le risque probable de maladies fongiques courantes telles que la tache noire et l’oïdium.

La tache noire et l’oïdium sont plus répandus dans les zones chaudes, humides et confinées et se propagent de rose en rose s’ils sont placés pour se rapprocher.

En donnant à vos roses une bonne quantité d’espace et en surveillant de près les feuilles de rose en été, vous pouvez attraper une maladie fongique tôt, couper les feuilles affectées et les brûler ou les jeter.

Je dois insister à nouveau sur le fait de ne pas ajouter de feuilles malades au compost car le champignon peut rester dormant et lancer une autre attaque lorsque vous distribuez le compost dans votre jardin.

Garder vos roses à bonne distance les unes des autres (et des autres plantes de votre jardin) aidera les brises à circuler à travers les feuilles et rendra les conditions moins favorables aux maladies.

Lumière du soleil et arrosage Entre roses

Le problème évident est que les roses qui sont plus proches que 1 pied l’une de l’autre peuvent potentiellement se priver de la lumière du soleil lorsque le soleil se déplace d’est en ouest.

Les roses ont besoin être au soleil avec au moins 6 heures de soleil direct.

Tenez compte du mouvement du soleil tout au long de la journée lorsque vous plantez des roses dans une zone pour vous assurer que chaque rose recevra suffisamment de soleil sans s’ombrager à des moments différents.

La meilleure chose à faire est de s’asseoir dans votre jardin en lisant un long roman un jour d’été et d’évaluer la quantité de lumière que vos roses recevront !

Ou si vous ne pouvez pas perdre de temps, il existe un appareil sur Amazon qui mesure non seulement la quantité de lumière solaire reçue par un endroit de votre jardin, mais également le pH du sol et la teneur en humidité du sol. Mieux encore, il est disponible à un prix avantageux !

A voir aussi :   Les roses pousseront-elles dans un sol humide ?

En ce qui concerne l’arrosage des roses proches les unes des autres, la principale préoccupation est que le système racinaire de chaque plante sera en compétition pour puiser de l’eau.

A condition d’appliquer un paillis en début de saison composé de matières organiques comme de la moisissure foliaire ou du compost (qui aide à retenir l’eau) et d’arroser votre rosier avec un bon trempage (environ 4 gallons par rosier) une fois par semaine en pleine croissance saison, alors il y aura assez d’eau pour tout le monde.

Le plus gros problème avec les roses à proximité sera les racines en concurrence pour les nutriments car les roses sont de gros mangeurs et nécessitent un bon sol fertile pour être en bonne santé et afficher les meilleures fleurs, alors assurez-vous de rester au top de votre régiment de fertilisation.

Espace pour apprécier votre rose

Il y a aussi le fait que les roses sont cultivées pour être admirées ! Alors donnez-leur leur espace et ils vous récompenseront avec une magnifique décoration florale.

Laisser un espace généreux entre les roses signifie que vous pouvez vous approcher de près, eh bien… arrêtez-vous et sentez les roses !

Il n’y a rien de plus agréable un jour d’été pour s’asseoir et apprécier tout le travail acharné que vous avez fait dans le jardin pour garder vos roses à leur meilleur.

Conclusion

En donnant à vos roses environ 2 pieds d’espace par rapport à la plante la plus proche, vous vous assurerez que la rose a suffisamment accès aux nutriments, à l’eau, à la lumière du soleil, à l’air frais et à suffisamment d’espace pour que vous puissiez tailler et couper les fleurs.

Espacer vos roses en conséquence est une partie importante et négligée du soin des roses. Si vous plantez de nouvelles roses, n’oubliez pas de rechercher votre variété de rose et de savoir exactement quelle hauteur et largeur elle pousse afin que vous puissiez laisser environ 2 pieds entre chaque rose à maturité.

Si vous avez établi des roses qui sont peut-être trop proches les unes des autres, gardez à l’esprit que vous pouvez leur donner une taille sévère au début du printemps afin qu’elles ne se concurrencent pas pour la lumière du soleil et la circulation de l’air dans la même mesure.

Pas encore de vote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment se débarrasser des bavures d’herbe, des autocollants et des éclats de sable ?

Les bavures d’herbe, les bavures de sable, les éperons de sable ou les « autocollants » – quel que soit le nom que vous donnez à ces graines piquantes, elles sont à la fois gênantes et potentiellement dangereuses. Elles collent aux vêtements, à la peau, et les animaux domestiques ou d’élevage peuvent les ingérer accidentellement. La bonne

Lire la suite »

Comment l’énergie solaire peut-elle répondre aux besoins énergétiques du 21e siècle ?

Les consommateurs sont à la recherche d’économies et de solutions durables pour leurs besoins énergétiques. Avec l’essor des panneaux photovoltaïques, il existe maintenant une option viable qui permet de profiter de l’abondance de l’énergie solaire (selon la région) tout en réalisant des économies et en faisant un geste pour la protection de l’environnement. Alors que

Lire la suite »

Comment savoir si une bougie de tondeuse à gazon est défectueuse ? (4 signes)

Si vous avez passé un certain temps à utiliser une tondeuse à gazon à essence, vous avez peut-être rencontré le problème d’une bougie d’allumage défectueuse. Une étincelle est nécessaire au fonctionnement du moteur à combustion interne, et la bougie est essentielle au fonctionnement de votre tondeuse à gazon. Heureusement, il s’agit d’une réparation facile et

Lire la suite »
Retour haut de page