Comment réveiller une herbe dormante (5 étapes simples)

How-to-wake-up-dormant-grass.jpg

Se demander comment sortir l’herbe de sa dormance est une question que se posent souvent les amateurs d’entretien de pelouse, nouveaux ou intermédiaires. Si vous passez tout ce temps à rendre votre pelouse saine et verte, vous voulez qu’elle le soit aussi souvent que possible, même si certaines périodes de dormance sont nécessaires. Dans la plupart des cas, pour faire sortir votre pelouse de sa dormance, il suffit de lui donner davantage de ce dont elle a naturellement besoin pour sortir de sa dormance.

Comment réveiller une pelouse dormante

Sortir le gazon de sa dormance – Peut-on accélérer ce processus ?

Le gazon en dormance est un gazon qui a subi des conditions en dehors de sa plage de tolérance pendant trop longtemps. Cela signifie généralement que les températures étaient trop chaudes ou trop froides, mais la dormance peut également être causée par un manque d’eau, de soleil ou une mauvaise alimentation (trop ou pas assez d’un nutriment donné). Outre ces causes courantes, le gazon peut également entrer en dormance lorsqu’il est endommagé ou malade.

La façon de réveiller une herbe dormante et l’accélération de ce processus dépendent de la cause de la dormance. Si la cause est quelque chose que vous pouvez contrôler (comme l’eau ou la nutrition), vous pouvez absolument sortir votre gazon de sa dormance rapidement.

Si, par contre, la cause de la dormance est due à des températures actuelles trop chaudes ou trop froides, il existe des moyens d’accélérer la fin de la dormance mais ils sont risqués. Par exemple, s’il fait trop froid pour que votre herbe reverdisse naturellement, mais que vous ajoutez une bâche en plastique pour la réchauffer, elle reverdira. Cependant, lorsque vous enlevez la bâche, votre gazon est à nouveau exposé au froid et peut non seulement retomber en dormance, mais aussi commencer à mourir à cause du changement soudain de température.

Déterminer si votre gazon est dormant ou mort

Il est essentiel de le savoir avant de passer trop de temps à essayer de « réveiller » une herbe morte. Si votre pelouse est bien établie et que vous l’aidez à se remettre d’un cycle typique de gel et de dégel, il y a très peu de risques que votre pelouse soit morte ou présente des plaques mortes. Cependant, si votre pelouse de saison fraîche n’a pas été irriguée ou l’a été insuffisamment au cours d’un été où les températures sont restées au-dessus de 95F pendant plusieurs jours, il est probable que vous ayez au moins quelques herbes mortes mélangées à votre pelouse dormante.

A voir aussi :   Quelle est la durée de vie d'une courroie de carter de tondeuse ? (+ facteurs qui influent sur cette durée)

L’herbe morte et l’herbe dormante se ressemblent jusqu’à ce que vous commenciez à réveiller votre pelouse. Cependant, il existe des moyens de savoir si vous avez de l’herbe morte ou de l’herbe dormante une fois que vous voyez au moins un peu de vert dans votre pelouse. Si le gazon a été endommagé au point que des parties de la pelouse sont mortes, vous remarquerez que cela affecte le temps que prend votre gazon dormant pour verdir, et ce sera probablement plus long que la moyenne. Si des parties de votre pelouse semblent ne pas se réveiller bien après la période de temps qu’il faudrait, il est probable que vous ayez des parties mortes dans votre pelouse.

Si votre pelouse présente encore des plaques brunes pendant plusieurs mois après que le reste a commencé à verdir, ou si vous pensez que votre pelouse entière est morte car elle n’a pas reverdi alors que les pelouses environnantes l’ont fait, il existe un test que vous pouvez utiliser pour déterminer si l’herbe est morte ou non.

Ce que vous devez faire, c’est essayer de déraciner une poignée d’herbe. Si elle se déracine facilement et qu’il n’y a pas de longues racines attachées à la touffe qui a été déracinée, vous avez de l’herbe morte qui s’est décomposée au point où ses racines ne peuvent plus s’accrocher au sol. Si vous ne pouvez pas déraciner facilement l’herbe, il s’agit encore d’une herbe saine, bien que dormante. Si l’herbe se déracine assez facilement mais que de longues racines sont reliées à la touffe déracinée, il peut s’agir d’une herbe morte depuis peu ou simplement d’une herbe dormante et malsaine.

Comment réveiller l’herbe dormante ? (étape par étape)

Maintenant que vous savez qu’il est possible d’accélérer le processus de sortie de dormance du gazon dans la plupart des cas et des conditions, les étapes suivantes vous montreront comment procéder.

Vérifiez les températures et les conditions météorologiques

Vous ne voulez sortir votre pelouse de sa dormance que si les conditions sont bonnes. S’il fait trop chaud ou trop froid, même avec les meilleurs soins et l’irrigation, vous devez laisser votre pelouse en dormance pour éviter des dommages durables. Renseignez-vous sur les températures minimales et maximales pour votre type de gazon et n’essayez pas de réveiller votre pelouse tant que les températures ne se situent pas dans cette fourchette et qu’il n’est pas prévu qu’elles y restent.

A voir aussi :   Comment empêcher la lavande de devenir longue

Déterminer pourquoi votre gazon est en dormance

Il est fort probable que votre gazon vienne de traverser une période de temps chaud ou froid qui a conduit à la dormance. Dans certains cas, cependant, lorsque le temps a été agréable et que les pelouses de vos voisins ont toutes été épargnées par la dormance, vous devrez peut-être creuser un peu plus pour déterminer ce qui se passe exactement.

Traitez les maladies éventuelles

Si ce n’est pas le temps, c’est probablement une maladie qui cause la dormance de votre pelouse. La rouille, la brûlure en plaques et la plaque brune peuvent toutes provoquer la mise en sommeil de votre pelouse, en totalité ou en partie, selon la gravité de l’infection. Avant de suivre les autres étapes pour faire sortir votre pelouse de sa dormance, assurez-vous de traiter d’abord le problème à la racine.

Vérifier les niveaux d’éléments nutritifs et appliquer de l’engrais

La deuxième étape la plus importante en ce qui concerne la façon de raviver le gazon dormant est de fertiliser. Idéalement, vous utiliserez un engrais à libération lente au printemps, à l’automne, ou au printemps et à l’automne, selon le produit que vous choisissez. Cela devrait permettre à votre pelouse d’être bien nourrie tout au long de l’année. Les engrais à libération lente peuvent également aider à prévenir la surfertilisation, une cause peu fréquente mais possible de la dormance et de la dormance prolongée.

Arrosez votre pelouse

L’eau est la chose la plus importante lorsqu’il s’agit de sortir une pelouse d’une période de dormance. Une fois que les températures ont atteint la plage minimale et qu’elles devraient y rester, vous devriez commencer à arroser votre pelouse tous les jours. L’idéal est d’arroser tôt le matin, environ une demi-heure avant le lever du soleil. Vous voulez irriguer votre pelouse pendant 5 à 6 jours consécutifs afin que la pelouse soit saturée de 1/2″ à 3/4″ d’eau chaque jour. Une fois que vous avez fait cela, vous pouvez commencer à échelonner l’eau vers un calendrier d’arrosage profond.

A voir aussi :   Fétuque élevée et fétuque fine (comparaison de gazon)

Les précautions à prendre

J’ai décrit ci-dessus une méthode éprouvée pour sortir votre pelouse de sa dormance le plus rapidement et le plus sûrement possible. Cependant, vous avez peut-être entendu parler de quelques autres méthodes qui pourraient fonctionner « plus rapidement », comme recouvrir votre pelouse de plastique pour la chauffer plus vite. Vous trouverez ci-dessous quelques précautions à prendre lorsque vous décidez comment réveiller une pelouse en dormance.

  • Connaître la différence entre un gazon mort et un gazon dormant – Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’herbe morte ne se réveille pas et il arrive que le propriétaire d’une pelouse ajoute plus d’eau et d’engrais qu’il n’en faut pour « réveiller » ces plaques encore brunes.
  • Surveillez les prévisions météorologiques – Réveiller votre pelouse trop tôt ou essayer de la garder verte pendant les périodes de forte chaleur peut finir par se retourner contre vous. Bien que votre pelouse puisse verdir ou rester verte un peu plus longtemps, ces méthodes finiront inévitablement par causer des dommages. S’il est recommandé de soutenir votre pelouse pendant les périodes de stress avec des engrais à libération lente et de l’eau supplémentaire, il n’est pas recommandé d’utiliser du plastique, des pulvérisations chimiques ou d’inonder votre pelouse pour ajuster la température.
  • Ne vous précipitez pas – Bien qu’il puisse être agréable d’avoir la première pelouse entièrement verte de votre quartier, se retrouver avec une pelouse qui meurt quelques semaines plus tard ne l’est pas. Allez-y doucement, gardez votre pelouse en bonne santé toute l’année, choisissez le type de gazon idéal pour votre climat, et vous pourrez avoir une pelouse qui reverdit facilement chaque année.
  • Ne pas trop fertiliser – Il peut être tentant de tomber dans le piège de la surfertilisation. Cependant, rappelez-vous qu’une trop grande quantité d’engrais appliquée directement sur votre pelouse peut entraîner un retard de croissance des racines, des maladies et même des brins d’herbe rouillés ou brûlés.

Pas encore de vote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adoucisseur d eau écologique

L’adoucisseur d’eau écologique est un appareil qui permet de réduire la dureté de l’eau, c’est-à-dire sa teneur en calcaire. L’adoucisseur d’eau écologique est une solution simple et efficace pour réduire le calcaire de l’eau. Il permet de réaliser des économies sur les produits ménagers et les détergents, ainsi que sur le chauffage. Cet appareil est

Lire la suite »

Maison basse consommation

La maison basse consommation est une maison qui a pour objectif de réduire au maximum la consommation d’énergie. Elle doit être construite en respectant des normes strictes et en utilisant des matériaux à haute performance énergétique. La maison basse consommation est un bien immobilier dont la consommation énergétique est inférieure à 50 kWh par mètre

Lire la suite »
Retour haut de page