Préparer le sol du jardin pour la culture des hostas

Sol pour Hostas

Sol pour Hostas

Les hostas poussent mieux dans des sols riches en nutriments, retenant l’humidité et poreux avec un pH de 6-7, comme un sol limoneux ou un sol qui a été amendé avec beaucoup de matière organique.

Les sols argileux lourds ou les sols sablonneux doivent être amendés avec des matériaux tels que du compost, de la moisissure foliaire ou du fumier jusqu’à une profondeur de 16 pouces avant de planter des hostas.

Guide rapide du sol optimal pour les hostas :

Caractéristiques du sol: Exigences du sol Hosta :
pH du sol pH 6,5 à 7,5 (c’est le pH de la plupart des sols de jardin)
Structure du sol Structure légère, poreuse et friable.
Drainage Sol bien drainé, mais qui retient l’humidité.
La fertilité Les hostas ont besoin d’un sol riche en nutriments. Les variétés plus grandes apprécient particulièrement une application d’engrais au printemps pour atteindre leur plein potentiel.
Composition Un sol limoneux est idéal, sinon préparez le sol avec de la matière organique telle que de la moisissure foliaire, du fumier et du compost.

Continuez à lire pour apprendre comment amender la terre du jardin pour la culture des hostas et pourquoi vous devriez appliquer du paillis autour des hostas chaque année au début du printemps pour des hostas en bonne santé…

Exigences du sol Hosta:

Sol bien drainé est une caractéristique cruciale du sol pour les hostas car ils ne toléreront pas un sol saturé pendant de longues périodes. Un sol marécageux causera la pourriture des racines qui peut tuer l’hosta.

Les racines des hostas poussent relativement profondément pour une plante de sa taille, de sorte que le sol doit être bien drainé jusqu’à une profondeur de 16 pouces, car cela s’adaptera à la taille de la motte une fois que les plus grandes variétés d’hosta seront établies.

Il est tout aussi important que le sol retienne l’humidité car les hostas sont des plantes très assoiffées car leurs grandes feuilles transpirent beaucoup de vapeur d’eau, une source constante d’humidité est donc nécessaire.

Le sol doit être suffisamment poreux pour que l’excès d’eau s’écoule des racines des hostas tout en retenant l’humidité, afin que les racines puissent puiser dans le sol humide quand elles en ont besoin.

La fertilité des sols. Les hostas ont besoin d’un sol riche en nutriments pour pousser au mieux. Les hostas sont des plantes à feuillage avec beaucoup de feuilles charnues luxueuses qui nécessitent beaucoup d’azote pour pousser chaque année.

Pour cette raison, les hostas seront ne pousse pas bien dans les sols sablonneux ou caillouteux car ces types de sols non seulement se drainent trop rapidement, mais ils ne retiennent pas non plus les nutriments.

Les sols limoneux sont considérés comme idéaux car la teneur en argile est très efficace pour retenir les nutriments solubles dans l’eau tels que l’azote et le potassium.

A voir aussi :   SAE 30 vs 10w40 : quelle est la différence ?

Les sols à haute teneur en matière organique sont excellents pour la culture des hostas, en particulier avec l’ajout de paillis au printemps pour ajouter plus de nutriments.

Les plus grands hostas tels que ‘Patriote‘ et ‘Somme et substance‘ qui poussent à une largeur vraiment monstrueuse de 36 pouces (90 cm) nécessitent un engrais supplémentaire au printemps pour atteindre leur pleine taille et produire le feuillage prisé car ils demandent beaucoup plus de nutriments que les hostas de taille plus modeste.

Variétés d'hostas plus grandes

Structure du sol. La structure optimale du sol pour les hostas est un matériau légèrement friable avec une structure aérée. Les racines des hostas sont blanches, charnues et poussent très profondément dans le sol par rapport à la taille de la plante.

Les racines profondes sont le résultat de la dépendance des plantes à un bon apport en humidité et en nutriments. Le sol compacté limite la croissance des racines, ce qui entraînera un système racinaire établi inadéquat et augmentera le capot probable de retard de croissance des feuilles et la vulnérabilité à la sécheresse.

Par conséquent, il faut éviter de planter directement dans des sols argileux lourds et le sol nécessitera un amendement important, ou vous pouvez planter des hostas dans des pots à la place.

Les sols sablonneux fournissent la structure aérée que les hostas préfèrent, mais ils sont souvent trop pauvres en nutriments et se drainent trop rapidement et nécessitent également des quantités importantes de matière organique ajoutées au sol avant la plantation.

(En savoir plus sur l’amendement d’un sol sablonneux pour la plantation d’hostas)

pH du sol. Les hostas préfèrent un pH du sol de 6,5 à 7,5 qui est légèrement acide, neutre ou légèrement alcalin. Il s’agit du pH du sol de la plupart des sols de jardin, car la grande majorité des matières organiques est soit légèrement acide, soit au pH neutre une fois complètement décomposée, de sorte que la plupart des jardiniers n’ont rien à craindre.

Cependant, les sols calcaires sont souvent trop alcalins et se drainent rapidement pour la culture des hostas. Dans les sols alcalins, l’hosta ne peut pas absorber correctement tous les nutriments dont il a besoin et l’hosta se développera mal ou mourra.

Dans les jardins aux sols calcaires ou calcaires, il est beaucoup plus facile de cultiver des hostas en pots.

Composition. Le loam est le type de sol idéal pour de nombreuses plantes de jardin car il a la capacité de retenir les nutriments, de retenir l’humidité et permet également un bon drainage.

Si vous avez la chance d’avoir un sol limoneux dans votre jardin, vous pouvez planter des hostas sans avoir à modifier ou à ajuster le sol de quelque manière que ce soit.

Les hostas pousseront très bien dans presque tous les jardins s’ils ont une teneur élevée en matières organiques dans le sol. Les sols peuvent être grandement améliorés pour la culture des hostas et d’autres plantes populaires telles que les roses et les azalées en amendant le sol avec de la matière organique.

A voir aussi :   5 façons différentes d'installer des poteaux de clôture dans le sol

Modification du sol pour la culture des hostas

Bien préparer votre sol avant de planter des hostas garantira que la plante reste en bonne santé, pousse à son plein potentiel et résiste aux limaces et aux maladies.

Trois amendements de sols qui assureront que le sol a toutes les bonnes caractéristiques pour la culture des hostas sont :

  1. Moisissure de feuille
  2. Compost de jardin
  3. Fumier bien décomposé

Les trois matériaux ont une excellente capacité à retenir l’humidité afin que les racines des hostas puissent puiser dans cette humidité en cas de besoin. Cela augmente la résistance des plantes à la sécheresse.

Le fumier bien décomposé en particulier ajoute une bonne dose d’azote qui est le nutriment dont les hostas ont besoin en plus grande quantité au printemps pour la croissance du feuillage.

Il est important de s’assurer que le fumier et le compost de jardin sont bien pourris car le fumier récent peut brûler les racines de l’hosta.

Les trois ingrédients fournissent la structure poreuse optimale qui permet à l’eau de s’écouler et à l’air vers les racines pour la respiration et l’établissement des racines.

Idéalement, si vous disposez de ces trois matériaux, mélanger 1/3 de chaque ingrédient en préparation de la plantation des hostas dans le sol pour obtenir les caractéristiques et le large spectre de nutriments des trois matériaux.

D’autres matériaux qui fonctionnent bien comprennent les aiguilles de pin et l’écorce de bois décomposée, car ils aident à améliorer la structure bien qu’ils n’apportent pas le même niveau de nutriments que la moisissure des feuilles, le compost et le fumier et doivent donc être ajoutés en plus petites quantités.

Idéalement, vous devriez amender le sol à une profondeur de 16 pouces pour les plus grandes variétés d’hosta pour s’adapter à leur système racinaire et à peu près autour 12 pouces pour les petites variétés.

Si vous amendez une trop petite surface de terre de jardin, les racines peuvent ne pas s’établir complètement dans le sol environnant en raison du contraste entre le sol riche en nutriments, retenant l’humidité, amendé et le sol environnant moins approprié.

Si votre sol est trop sablonneux, trop compact ou à forte teneur en argile, la solution est la même. Ajoutez beaucoup de matière organique à la planche de jardin avant de planter.

Compost, améliore les sols sablonneux en retenant l’humidité et augmente les nutriments et réduit le compactage et améliore le drainage du sol pour les sols argileux.

Évitez cette erreur !

Ne pas utiliser d’écorce de bois ou de matériaux qui ne sont pas entièrement décomposés comme paillis ou comme amendement de sol. La décomposition de ces matériaux peut provoquer un déficit temporaire d’azote dans le sol.

A voir aussi :   La tondeuse à gazon a manqué d'huile et ne démarre pas (Que faire ?)

Le processus de décomposition de la matière organique nécessite de l’azote qui est puisé dans le sol qui l’entoure. Cela signifie qu’il y a moins d’azote disponible dans le sol pour votre Hosta, ce qui peut retarder la croissance de la plante et vous devrez peut-être ajouter de l’engrais au printemps pour compenser le déficit.

De l’azote et d’autres nutriments seront ajoutés au sol si la matière organique s’est complètement décomposée, alors attendez toujours environ un an pour que les matériaux soient compostés avant d’amender le sol pour la plantation ou l’application comme paillis.

Ajouter du paillis chaque printemps

L’ajout de paillis au sol autour de vos hostas garantira que le sol continue à s’améliorer en structure et maintient les conditions idéales pour la culture des hostas. Vous devriez ajouter du paillis autour des hostas chaque printemps car :

  • Le paillis conserve l’eau en réduisant l’évaporation du sol pour garder le sol humide autour des racines des hostas malgré des températures estivales plus élevées.
  • L’ajout de matière organique ajoutera des nutriments au sol et nourrira l’écosystème du sol pour garantir que l’hosta puisse accéder aux nutriments dont il a besoin.
  • Le paillis améliore la texture de surface du sol pour permettre à l’eau de s’infiltrer dans le sol et d’atteindre les racines. Les sols sans paillis peuvent cuire dur en été, ce qui provoque un ruissellement de surface et détourne l’eau des racines de vos hostas.
  • Les racines restent plus fraîches en été et plus isolées en hiver, ce qui augmente la résistance des hostas aux températures hivernales glaciales.
  • L’ajout de paillis peut faire la différence entre devoir arroser votre hosta tous les jours pendant des températures élevées ou tous les quelques jours, ce qui permet d’économiser beaucoup d’efforts.

Appliquer un une couche de paillis d’un pouce autour de chaque hostas au début du printemps alors que le temps se réchauffe. Assurez-vous qu’il y a un espace entre le paillis et la couronne car le feuillage de l’hosta au-dessus du sol n’aime pas être en contact avec un matériau constamment humide.

Les matériaux appropriés pour le paillis sont les mêmes que les amendements de sol pour la plantation de l’hosta, avec moisissure foliaire, fumier et compost toutes d’excellentes options car elles sont excellentes et conservent l’eau par rapport aux autres types de paillis.

Points clés à retenir:

  • Les hostas nécessitent des sols qui retiennent l’humidité tout en ayant une structure poreuse afin que l’excès d’eau puisse s’écouler des racines, de sorte que le sol ne devienne pas marécageux.
  • Les hostas ont besoin d’un sol riche en nutriments. Les variétés d’hosta plus grandes nécessitent un engrais au printemps pour atteindre leur pleine taille.
  • Amendez le sol du jardin avec du compost, de la moisissure foliaire ou du fumier bien décomposé avant de planter à une profondeur d’environ 16 pouces pour accueillir le système racinaire d’un hosta mature.
  • Les sols sablonneux se drainent trop rapidement pour les hostas et les sols argileux lourds se drainent trop lentement. Modifiez les deux avec beaucoup de matière organique avant la plantation pour améliorer la structure du sol ou plantez plutôt des hostas dans des pots.
  • Ajoutez une couche de paillis au printemps pour aider à conserver l’eau et ajouter des éléments nutritifs au sol.

Pas encore de vote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment choisir et appliquer la peinture parfaite pour votre escalier en bois : Un guide vers un habitat durable

Dans le monde de la décoration intérieure, l’escalier en bois est souvent négligé. Pourtant, ce n’est pas seulement un élément fonctionnel de la maison, mais également une véritable pièce maîtresse qui présente un immense potentiel esthétique. C’est pourquoi la peinture d’escalier en bois revêt une importance capitale. Elle peut transformer un escalier ordinaire en un

Lire la suite »
Woman,Controlling,Alarm,System,With,A,Smart,Phone,Wireless,,Standing

Sécuriser Votre Maison : Protection du Périmètre et Automatisation de l’Extérieur

Votre maison est votre sanctuaire ; en assurer la sécurité doit être une priorité absolue. La protection du périmètre et l’automatisation de l’extérieur peuvent jouer un rôle crucial dans l’amélioration de la sécurité de votre maison. Cet article examine l’importance de la protection du périmètre et la manière dont l’automatisation des éléments extérieurs, tels que

Lire la suite »