Comparaison des gazons : Mille-pattes et St. Augustin

Centipede-Grass-vs-St.-Augustine.png

Le mille-pattes est-il identique à la St. Augustine ? On confond souvent l’herbe à mille-pattes et la St. Augustine. Toutes deux ont des formes de feuilles similaires et poussent à basse altitude. Toutes deux ont des racines peu profondes et des formes de feuilles similaires. Mais qu’est-ce qui différencie le mille-pattes de la St. Augustine ?

Herbe à mille-pattes vs St. Augustine

Comparaison entre le japonaise Grass et le St. Augustine

La principale différence entre le mille-pattes et la St. Augustine, lorsqu’il s’agit de cultiver une pelouse de l’une ou l’autre variété, est la consommation de ressources. L’une de ces graminées nécessite deux fois moins de temps, d’efforts et de nutriments que l’autre. La deuxième grande différence est l’apparence. Bien qu’elles soient toutes deux à faible croissance et grossières, elles ont des profils de couleur très différents.

Apparence

Le centipede est une herbe à gazon vert vif pour les régions chaudes. Elle produit de longs stolons aériens sur lesquels poussent de nombreux brins d’herbe verticaux. Cela ressemble un peu aux pattes qui sortent du corps d’un mille-pattes, d’où le nom « herbe à mille-pattes ». Les brins eux-mêmes sont courts, plats et un peu rugueux, mais pas autant que ceux de la St. Augustine.

La couleur claire de l’herbe japonaise est sa couleur saine. L’une des erreurs les plus fréquentes que l’on commet avec le gazon japonaise est de le suralimenter pour « améliorer » cette couleur et obtenir une nuance de vert plus profonde. Il peut en effet atteindre la nuance de vert souhaitée après s’être gavé d’engrais, mais même si cela nous semble attrayant, c’est un signe que le mille-pattes est trop nourri et qu’il risque de connaître un dépérissement important au cours de la saison à venir.

Le gazon de la St-Augustin, quant à lui, est à faible croissance et grossier avec une couleur vert foncé. Elle produit également des stolons. Lorsqu’ils ne sont pas assez arrosés, les brins de la St. Augustine peuvent devenir « pointus » sur les bords et sont désagréables au toucher.

Utilisations optimales du japonaise Grass et de la St. Augustine

Le mille-pattes et la St. Augustine doivent être utilisés sur des pelouses ensoleillées, chaudes, au sol sec et peu arrosées. Cependant, le mille-pattes n’est pas envahissant et, même après son établissement, il peut facilement vivre à côté d’autres options d’aménagement paysager comme les arbres, les buissons et les parterres de fleurs. Le gazon japonaise ne prend et n’utilise que la petite quantité de ressources dont il a besoin pour survivre. La St. Augustine, en revanche, est considérée comme une espèce envahissante dans de nombreuses régions du pays et elle prend et « gaspille » plus de ressources qu’elle n’en a besoin.

A voir aussi :   Désherber au vinaigre blanc fonctionne t'il vraiment ?

Types de sol et besoins en pH de la dactyle et de la saint-augustin.

Le dactyle et la St. Augustine préfèrent tous deux les sols acides. Le centipede préfère un sol au pH de 5 à 6 et tolère mieux les sols plus acides que les sols plus alcalins. La St. Augustine préfère les sols dont le pH est compris entre 6 et 7 et tolère également mieux les sols acides que les sols alcalins. Ces deux graminées verront leur croissance ralentie et leur durabilité diminuée si elles poussent dans un sol dont le pH est supérieur à 7.

Ces deux types de graminées prospèrent dans des types de sol que les graminées plus épaisses ont tendance à éviter. Un sol pauvre, sablonneux et sec est idéal pour les pelouses de japonaise et de saint-augustin.

Besoins en eau du mille-pattes et de l’herbe de la Saint-Augustin

Le gazon japonaise nécessite 1 pouce d’eau par semaine, voire moins, tout en conservant une texture relativement agréable. Tant qu’il se trouve dans un type de sol sablonneux et bien drainé, il est difficile de trop arroser le gazon japonaise.

Le gazon de la St-Augustin n’a besoin que d’un pouce d’eau par semaine et, comme le japonaise, il est difficile de l’arroser excessivement dans son type de sol idéal, sec, pauvre et sablonneux. Cependant, là où la St-Augustine et le japonaise diffèrent, c’est dans la façon dont ils gèrent l’excès d’eau qu’ils rencontrent. Le gazon centipede n’absorbe pas plus que ce dont il a besoin. La St. Augustine absorbe et disperse jusqu’à 4 fois ses besoins réels en eau.

Exigences en matière de soleil, d’ombre et de température pour le japonaise et la St. Augustine.

L’herbe japonaise et la St. Augustine ont besoin d’être placées en plein soleil pour se développer. La St. Augustine peut survivre à l’ombre ou au soleil partiel dans les climats les plus chauds, mais cette ombre ne doit pas dépasser 6 heures par jour.

La St. Augustine peut également survivre à une légère exposition au froid, entrant en dormance lorsque les températures commencent à atteindre une moyenne de 55F. Il s’agit d’une herbe de saison chaude qui peut survivre à un hiver doux, mais qui peut s’en sortir lentement et avec peu de dommages.

L’herbe centipede, par contre, est destinée uniquement aux régions les plus chaudes. Elle n’a pas de véritable dormance froide et est facilement endommagée par des températures inférieures à 50F.

Durabilité du gazon japonaise par rapport aux pelouses St. Augustine

Le centipede n’est pas un type de gazon durable et il ne supporte pas bien les dommages. Un stolon endommagé se compartimente en mourant, emportant avec lui une petite section d’herbe. Celle-ci devrait être remplacée par un autre stolon avec le temps, mais ce n’est pas un processus rapide. Il faut également plusieurs années pour que les pelouses de centipede s’établissent.

A voir aussi :   Lames Gator et lames ordinaires : Les différences entre ces deux types de lames

Les pelouses de la St. Augustine sont également mal notées dans la catégorie de la durabilité, bien qu’elles se tiennent modérément mieux qu’une pelouse de mille-pattes et qu’elles se remettent beaucoup plus rapidement des dommages. Le seul avantage de la St. Augustine par rapport à d’autres types de gazon est que le creusement et la rupture des racines ne causent que peu de dommages au gazon.

Ravageurs et maladies courants des pelouses en herbe japonaise et des pelouses en St. Augustine

La St. Augustine et le mille-pattes ont des profils de parasites et de maladies très similaires. Ils sont sensibles à la plupart des insectes destructeurs de gazon tels que les thrips et les vers blancs. Ils sont également sensibles aux infections fongiques s’ils sont laissés dans l’eau stagnante ou la boue profonde.

La St. Augustine est également sensible aux infestations de punaises, une condition à laquelle peu d’autres types de gazon sont confrontés. Les insectes creuseurs, quant à eux, causent peu de dommages à une pelouse de St. Augustine, mais peuvent facilement perturber une pelouse de japonaise.

Besoins en matière de tonte du gazon japonaise par rapport aux pelouses St. Augustine

Les pelouses de centipede doivent être tondues très court, jusqu’à 1 pouce, et doivent être tondues rarement. Le déchaumage peut devoir être fait une ou deux fois par an. Si on la laisse pousser, l’herbe à mille-pattes atteindra un maximum de 4 à 5 pouces.

Une pelouse de St. Augustine doit être tondue à une hauteur de 2″ à 2,5″. Elle pousse à un rythme moyen et doit être déchaumée une fois par an ou une fois tous les deux ans.

Types de graminées apparentés à Mille-pattes

L’herbe japonaise est une petite catégorie avec peu de cultivars. Cependant, il est essentiel de choisir la bonne variété ou le bon cultivar pour votre région et vos besoins, car la densité du gazon, les besoins en eau et la texture peuvent varier considérablement entre les semences de base de l’herbe japonaise et les cultivars de génotype breveté.

Types de graminées apparentées à la St. Augustine

La famille de la St. Augustine est aussi relativement petite pour une herbe. Cependant, il existe quelques cultivars remarquables qui peuvent aider à résoudre le problème de la punaise velue (comme ‘Captiva’). Si vous souhaitez cultiver une pelouse à l’aspect rare et quelque peu exclusif, une variété panachée (‘Variegatum’) est également disponible en quantité limitée.

A voir aussi :   Aérateur de bouchons ou aérateur de pointes (lequel utiliser ?)

Le meilleur scénario pour une pelouse de japonaise Grass ou de St. Augustine

La St. Augustine et le japonaise doivent être cultivés dans un sol sec, pauvre et sablonneux. Elles ont toutes deux besoin de plein soleil pour se développer et aucune des deux variétés ne peut supporter beaucoup de piétinement ou de dommages.

La différence réside donc dans l’apparence et les besoins en ressources. L’herbe centipede est légèrement colorée, avec un type de lame moyennement grossier et des besoins en ressources très légers. Ce type d’herbe n’est jamais gourmand. La St. Augustine a un type de lame grossier mais une couleur verte profonde. Elle ne devrait pas se décolorer tant qu’elle reste sèche et qu’elle est toujours tondue avec des lames bien aiguisées. Cependant, la St. Augustine accumule les ressources. Si vous pouvez les épargner, ce n’est pas une mauvaise chose.

Un résumé rapide de l’herbe japonaise et de la pelouse St. Augustine.

Si vous souhaitez comparer rapidement les principaux aspects du débat entre le gazon japonaise et le gazon St. Augustine, je vous ai préparé un petit tableau de référence pratique ci-dessous.

Type de gazon Mille-pattes Herbe de la St. Augustine
Apparence Vert clair et brillant, avec des lames courtes et droites poussant à partir de longs stolons. Plante à croissance lente avec des feuilles larges, vert foncé, minces et grossières.
Utilisations populaires Pelouses de climat chaud avec peu de trafic et peu de ressources Pelouses à faible trafic dans les climats chauds et ensoleillés
Type de sol idéal et pH Un sol sableux et sec est idéal – pH idéal de 5 à 6 Un sol bien drainé, pauvre et sablonneux est idéal – pH idéal de 6 à 7
Besoins en eau 0,5 à 1 pouce d’eau par semaine – Consommation d’eau globale faible à moyenne 1″ d’eau par semaine – Consommation globale d’eau moyenne
Besoins en soleil/ombre/température Plein soleil préféré/Pas de véritable période de dormance Préfère le plein soleil, peut tolérer une partie du soleil – Dormance à 55F
Durabilité Faible durabilité et récupération des dommages Durabilité et récupération des dommages médiocres
Ravageurs et maladies Moisissures, mildiou, mousses et algues si trop humide – Pyrales, thrips, vers blancs – Animaux fouisseurs – Mauvaises herbes et autres plantes Coccinelles, criquets taupiers, larves, nématodes, punaises – maladies fongiques – plaques brunes – pourriture des racines
Besoins en matière de tonte Doit être tondue à une hauteur de 1″ à 1,5″ – Pousse mieux par temps chaud. Tondre à une hauteur de 2″ à 2,5″ – La croissance est plus rapide au début de l’été.


Pas encore de vote

Laisser un commentaire

découvrez comment donner des meubles à emmaüs et contribuer à leur action solidaire en donnant une seconde vie à vos meubles.

Comment donner des meubles à Emmaüs ?

Vous souhaitez donner des meubles en bon état et leur offrir une seconde vie tout en soutenant une cause solidaire ? Emmaüs est une association reconnue pour son engagement en faveur des plus démunis. Découvrez dans cet article comment vous pouvez contribuer à cette démarche en donnant vos meubles à Emmaüs. Préparer les meubles à

Lire la suite »
Comment choisir le parfait papier peint scandinave pour votre salon ?

Comment choisir le parfait papier peint scandinave pour votre salon ?

Rehaussez votre intérieur avec l’élégance du papier peint scandinave L’esthétique scandinave : un climat de sérénité pour vos murs La dernière tendance qui envahit nos intérieures s’inspire des pays nordiques. Cette année, on assiste à un engouement croissant pour le papier peint scandinave, avec ses motifs épurés et ses coloris apaisants. Que vous soyez novice

Lire la suite »
Comment nettoyer un canapé en velours tricoté ?

Comment nettoyer un canapé en velours côtelé ?

Nettoyer un canapé revêtu de velours côtelé demande une attention particulière pour préserver son aspect doux et ses motifs caractéristiques. Ce type de tissu, reconnaissable à ses côtes et sa texture moelleuse, peut être une épreuve à maintenir propre sans les bons conseils et techniques. Les bases du nettoyage du velours côtelé Le velours côtelé,

Lire la suite »
Retour en haut