Pourquoi mon lilas est-il en train de mourir ? (Comment l’enregistrer)

Pourquoi mon lilas meurt

Pourquoi mon lilas meurt

La raison de la mort de votre lilas est généralement que le sol s’écoule trop lentement pour que le lilas puisse le tolérer. Les lilas nécessitent un sol bien drainé, et si le sol est gorgé d’eau autour des racines, cela favorise les conditions de pourriture des racines et de verticilliose, ce qui fait que les feuilles brunissent et tombent avec une apparence mourante.

La raisons les plus courantes pour un lilas mourant sont :

  • Sol gorgé d’eau (favorise les conditions pour les maladies fongiques).
  • Stress hydrique après plantation.
  • Pas assez de lumière directe du soleil.
  • Le sol est trop acide (les lilas préfèrent les sols alcalins).
  • Climat trop chaud et humidité élevée.
  • Les foreurs du lilas (larves d’insectes) provoquent le flétrissement des feuilles des branches mourantes.

Continuez à lire pendant exactement pourquoi votre lilas est en train de mourir et comment le sauver

Sol gorgé d’eau causant la mort du lilas

Les lilas poussent naturellement dans les sols calcaires et dans les endroits vallonnés de leur péninsule balkanique natale. Dans cet environnement, le sol est uniformément humide aux racines mais bien drainé, de sorte que les racines ne se gorgent pas d’eau.

Si la racine du lilas se trouve dans un sol gorgé d’eau, cela favorise les conditions d’agents pathogènes fongiques qui empêchent les racines de lilas d’absorber l’humidité et les nutriments, ce qui fait que les feuilles jaunissent ou brunissent avec une apparence mourante.

Un sol gorgé d’eau exclut également l’oxygène du sol qui interfère avec la respiration des racines et empêche également les racines d’absorber les nutriments provoquant la mort du lilas.

Le sol saturé est généralement le résultat de sols argileux qui s’écoulent trop lentement ou de zones basses naturellement marécageuses du jardin, qui peuvent tous deux entraîner la mort d’un arbuste lilas.

Les lilas sont plus sensibles aux sols à drainage lent ou gorgés d’eau que la plupart des arbustes.

Cependant, si vous modifiez les conditions avant que les maladies fongiques telles que la pourriture des racines ou la flétrissure verticuleuse ne s’installent, l’arbuste peut être sauvé.

Comment l’enregistrer :

La clé pour sauver l’arbuste est de déplacer le lilas vers des conditions de drainage plus favorables qui imitent les conditions de bon drainage dans l’environnement natif des lilas.

Pour ce faire, je vous recommande de repiquer votre lilas en urgence à partir de tout sol qui s’écoule lentement et qui est naturellement marécageux.

Trouvez une zone du jardin qui a conditions de drainage plus préférables (peut-être en pente) et modifier la zone de plantation avec beaucoup de matière organique (compost, terreau ou fumier bien décomposé) ainsi que certains gravier ou sable horticole ce qui contribue à améliorer la structure des sols et à augmenter le drainage.

Si le lilas a été dans un sol à drainage lent pendant une courte période, il y a de fortes chances que le lilas puisse être sauvé une fois qu’il se trouve dans un sol bien drainé qui reproduit ses conditions naturelles.

Cependant, si le lilas est resté trop longtemps dans un sol saturé, la pourriture des racines et divers agents pathogènes fongiques sont susceptibles d’empêcher le lilas d’absorber les nutriments, auquel cas les branches de lilas meurent probablement et il peut être très difficile de les conserver.

Le sol est trop sec (Lilas mourant après la plantation)

Les lilas exigent que le sol soit uniformément et constamment humide après la plantation, mais aussi bien drainé, de sorte que les racines ne soient pas assises dans un sol gorgé d’eau.

A voir aussi :   Les arroseurs ne s'éteignent pas (Pourquoi + Que faire ?)

Ceci est particulièrement important après la plantation d’un arbuste de lilas car cela peut prendre un certain temps pour que leurs racines s’adaptent au nouveau sol afin qu’elles puissent puiser efficacement l’eau, moment auquel elles risquent le plus de mourir.

Les lilas matures (tout arbuste de plus de 3 ans) sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de stress hydrique en raison de leurs racines étendues, à moins qu’il n’y ait des conditions de sécheresse ou que le sol soit particulièrement sablonneux ou caillouteux et se draine rapidement.

Les symptômes d’un lilas stressé par la sécheresse sont les feuilles qui flétrissent, brunissent ou jaunissent et tombent.

Comment l’enregistrer :

La façon de sauver un lilas stressé par la sécheresse est de s’assurer d’abord que vous avez bien préparé le sol avant de le planter en ajoutant beaucoup de matière organique au sol.

Des matériaux tels que le compost, la moisissure des feuilles ou le fumier bien décomposé retiennent l’humidité autour des racines pour atténuer le stress de la sécheresse, mais ont également une structure poreuse qui permet à l’excès d’eau de s’écouler (prévention de la pourriture des racines et des maladies fongiques) et crée les conditions optimales du sol pour lilas.

Si votre lilas est planté dans un sol sablonneux, je vous recommande de le transplanter ou de le soulager temporairement (doucement avec une fourchette) du sol et de modifier la zone de plantation en ajoutant beaucoup de compost pour retenir l’humidité.

Donnez un très bon bain au lilas, idéalement avec un tuyau, puis appliquer une couche de paillis de 2 pouces autour de la base de l’arbuste.

Le paillis aide à conserver l’humidité et améliore la structure du sol, de sorte qu’il est plus favorable au lilas.

Utilisez un paillis fait de compost, de moisissure foliaire ou de fumier bien décomposé pour aider à retenir plus d’humidité.

Arrosez toujours avec un trempage généreux car cela encourage les racines à pousser profondément dans le sol et à s’établir correctement afin qu’elles puissent accéder à l’humidité et aux nutriments et qu’elles soient plus résistantes à la sécheresse.

Pas assez de soleil

Les types les plus courants de lilas (Syringa vulgaire) cultivées dans les jardins du monde sont originaires des zones rocheuses et des collines de la péninsule balkanique dans le sud de l’Europe où elles poussent dans des zones relativement ouvertes sans avoir à trop rivaliser pour la lumière du soleil.

Bien que vous n’ayez pas besoin d’un climat du sud de l’Europe pour faire pousser des lilas (ils sont extrêmement résistants au froid), il est essentiel que le lilas se trouve dans un endroit plein soleil (plus de 6 heures) pour que le lilas pousse et fleurisse.

Alors que les lilas peuvent survivre à l’ombre partielle, ils ne poussent pas bien à l’ombre complète avec une faible croissance, moins de feuilles et une apparence mourante.

Moins de lumière augmente également la prévalence de l’oïdium, une maladie fongique qui peut apparaître sur les feuilles et l’écorce sous forme de plaques poudreuses blanches à grises.

Comment l’enregistrer :

Si votre lilas est dans moins de 6 heures d’ensoleillement, envisagez soit :

  • Transplanter l’arbre dans une zone avec au moins 6 heures de soleil.
  • Coupez toutes les branches d’arbres en surplomb ou à proximité des arbustes qui pourraient faire de l’ombre sur votre lilas.

Cela devrait aider à raviver votre lilas et à réduire la prévalence de l’oïdium, car la lumière du soleil crée des conditions défavorables pour le champignon.

L’oïdium n’est pas une menace sérieuse pour votre lilas et il devrait s’améliorer avec plus de lumière et un meilleur flux d’air.

A voir aussi :   Comment améliorer l'aspiration des tondeuses à gazon (6 conseils)

(Lire mon article, pourquoi mon lilas ne fleurit pas).

Le sol est trop acide

Les lilas poussent naturellement dans les sols crayeux qui ont tendance à avoir un pH neutre (7) ou légèrement alcalin.

Si le sol est trop acide, l’acidité peut empêcher la racine d’absorber certains nutriments du sol, ce qui provoque une mauvaise croissance, des feuilles jaunes ou brunes et une apparence mourante.

Les lilas peuvent pousser dans un sol légèrement acide (pH 6), mais si le sol est nettement plus acide que le pH 6, il est peu probable que le lilas puisse pousser dans votre jardin.

Si vous n’êtes pas sûr du niveau de pH de votre sol et que vous soupçonnez que l’acidité du sol pourrait être la cause de votre mort, je vous recommande de parler à quelqu’un qui s’y connaît en jardinage dans votre quartier, car les jardiniers passionnés sauront probablement si le sol est particulièrement acide dans votre région. .

Ou vous pouvez tester le sol à l’aide d’un kit d’analyse de sol d’Amazon, ou même envoyer un échantillon de votre sol pour qu’il soit testé (ce qui est le moyen le plus fiable de déterminer avec précision le pH du sol).

Comment l’enregistrer :

Si le sol est inférieur à pH 6, c’est probablement la cause ou du moins qui contribue à l’apparence mourante de votre lilas.

Dans ce cas, je recommanderais de ne pas cultiver de lilas et plutôt de cultiver des plantes plus adaptées au pH spécifique de votre jardin (roses, camélias, rhododendrons et azalées poussent tous bien dans un sol acide).

Cependant, il est possible de cultiver des lilas dans un jardin acide soit en cultivant des lilas dans un pot, soit en modifiant le sol avec de la chaux agricole (disponible dans les centres de jardinage) qui augmente le pH de votre sol d’acide (tout pH inférieur à 7) à pH neutre (7 ) ou alcalin (tout pH supérieur à 7).

Modifier le sol est un processus continu, donc si possible, je cultiverais un lilas dans un pot car il est beaucoup plus facile de personnaliser les caractéristiques du sol selon les préférences du lilas plutôt que d’essayer d’ajuster les caractéristiques de votre sol de jardin.

Températures chaudes et humidité élevée

Les lilas sont habitués au climat de la péninsule balkanique et préfèrent les hivers froids et une faible humidité (une fois établis, les lilas sont l’un des arbustes les plus résistants au froid).

Les climats trop chauds ou trop humides sont contraires aux conditions naturelles des lilas dans leur milieu d’origine.

Les conditions humides favorisent les conditions propices aux maladies fongiques et provoquent le flétrissement des feuilles et le dépérissement des branches.

Les lilas ne fleurissent souvent pas lorsqu’ils sont cultivés dans des climats aux hivers doux, car ils nécessitent une période de dormance initiée par le froid pour produire des fleurs et sont mieux cultivés dans les zones USDA 3-7.

Si vous vivez dans un climat chaud avec un hiver doux et des niveaux d’humidité élevés, il est moins probable que votre lilas puisse fleurir ou devenir un arbuste sain, il est donc préférable de trouver d’autres plantes plus adaptées à votre climat.

Perceurs de lilas – Lilas mourant

Les lilas sont souvent affectés par l’oïdium, ce qui n’est généralement pas grave, mais les foreurs de lilas sont des laves de mites qui pénètrent dans le lilas, généralement dans les accolades inférieures et laissent de petits trous d’entrée et de la sciure de bois comme preuve de leur attaque.

A voir aussi :   La pelouse a l'air mal en point après le déchaumage (pourquoi + quoi faire)

Les foreurs du lilas font flétrir les feuilles du lilas et casser les branches avec une apparence mourante.

Une fois les foreurs du lilas établis, ils peuvent être particulièrement difficiles à éliminer.

Pour contrôler l’impact des foreurs du lilas, taillez les branches les plus anciennes, car les branches qui sont quelque peu noueuses avec plus de fissures offrent plus de possibilités aux larves d’attaquer.

Comment l’enregistrer :

Le moyen de contrôler les foreurs du lilas (qui affectent également les frênes et les troènes) est d’utiliser un spray de lindane qui est un insecticide pour les larves foreuses.

Le spray au lindane est disponible dans certaines jardineries, bien qu’il s’agisse d’un produit assez spécifique qui peut ne pas être stocké dans toutes les jardineries, il peut donc être plus facile d’acheter en ligne.

Les lilas qui sont en bonne santé et vivent dans de bonnes conditions (assez d’humidité, plein soleil, etc.) sont moins résistants aux attaques d’insectes, donc une combinaison de bonnes pratiques d’entretien des lilas, la coupe des branches affectées est nécessaire et la pulvérisation de lindane peut contrôler le problème pour aider ravive ton lilas.

Points clés à retenir:

  • La mort des arbustes lilas est due à une maladie fongique due à des sols à drainage lent. Les lilas ont besoin d’un sol bien drainé pour rester en bonne santé et si les racines sont dans un sol marécageux, elles sont sensibles à la pourriture des racines et à d’autres maladies fongiques qui font que les feuilles de lilas brunissent et que les branches mourantes tombent.
  • Les arbustes lilas nouvellement plantés peuvent mourir si le sol est trop sec. Le lilas a besoin d’un sol uniformément humide mais bien drainé pour prospérer. Si le sol est trop sec ou trop sablonneux, les racines ne peuvent pas absorber suffisamment d’humidité, ce qui provoque le flétrissement des feuilles avec une apparence mourante.
  • Les lilas poussent dans les environnements ouverts en plein soleil. Si le lilas est planté dans un jardin ombragé, cela se traduit par une mauvaise croissance avec moins de fleurs et les feuilles peuvent jaunir avec une apparence mourante.
  • Les lilas sont originaires de la péninsule balkanique et poussent généralement dans des sols au pH neutre ou alcalin. Si le sol est trop acide, les racines des lilas ne peuvent pas absorber certains nutriments, ce qui fait que les feuilles jaunissent et brunissent avec une croissance médiocre et une apparence mourante.
  • Les lilas poussent dans des climats avec des hivers froids et une faible humidité et poussent mieux dans les jardins situés dans les zones USDA 3-7. Si l’hiver est trop doux ou si le climat est constamment humide, cela est contraire aux conditions auxquelles le lilas s’est adapté et entraîne moins de fleurs, une croissance médiocre et un risque accru de maladies fongiques.
  • Les foreurs de lilas sont des larves d’insectes qui créent de petits trous dans le bois de lilas et produisent de la sciure de bois. Les foreurs du lilas provoquent le flétrissement des feuilles et la rupture des tiges mourantes.
  • Pour sauver un lilas mourant, créez les conditions de l’environnement naturel des lilas en transplantant le lilas dans un sol bien drainé tout en retenant l’humidité avec un pH alcalin et en plein soleil. Coupez toutes les branches mourantes jusqu’à la base pour stimuler une nouvelle croissance. S’il y a des signes de foreurs du lilas, appliquer un spray de lindane.

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment restaurer un bureau ancien pour préserver son charme ?

Comment restaurer un bureau ancien pour préserver son charme ?

Découvrir le charme intemporel d’un bureau ancien est comme plonger dans une histoire riche où chaque éraflure et tache d’encre raconte un récit. Ce meuble empreint d’histoire peut non seulement embellir votre espace de travail mais également vous inspirer au quotidien. Qu’est-ce qu’un Bureau Ancien ? Un bureau ancien est une pièce de mobilier conçue

Lire la suite »
Children bedroom with bunk bed and wooden walls. Cozy and comfortable cottage interior.

6 raisons de choisir un lit superposé 3 places pour vos enfants

La recherche du lit parfait pour la chambre de vos enfants se transforme souvent en véritable casse-tête pour les parents. Face à cette épreuve, le lit superposé 3 places émerge comme une solution innovante et ingénieuse. Non seulement il répond à un souci d’optimisation de l’espace, mais il apporte également des réponses concrètes à des

Lire la suite »
Combien coûte l'installation de panneaux solaires pour une maison de 100m2 ?

Combien coûte l’installation de panneaux solaires pour une maison de 100m2 ?

Découvrir le potentiel des panneaux solaires pour une maison de 100m² Les énergies renouvelables sont au cœur des discussions sur l’avenir de notre planète, et l’énergie solaire se présente comme une alternative prometteuse pour réduire notre empreinte carbone. Vous envisagez d’installer des panneaux solaires pour votre maison de 100m² mais vous vous interrogez sur les

Lire la suite »
Retour en haut