Les énergies non renouvelables sont-elles dangereuses

qu'est ce qu'une energie non renouvelable

L’énergie non renouvelable est une énergie qui ne se régénère pas ou très peu. C’est à dire que l’on ne peut pas la produire à nouveau, même en utilisant des technologies très avancées.

L’énergie non renouvelable est donc une énergie qui s’épuise et dont la consommation est limitée par les ressources naturelles disponibles.

Il existe deux types d’énergies non renouvelables : les énergies fossiles et les énergies nucléaires. Nous allons voir comment faire pour savoir si votre fournisseur d’électricité vous propose de l’électricité verte.

qu'est ce qu'une energie non renouvelable

C'est quoi les énergies renouvelables ? – le Professeur Gamberge

Qu’est-ce qu’une énergie non renouvelable ?

Les énergies non renouvelables sont des sources d’énergie qui ne se régénèrent pas aussi vite que les ressources naturelles. Ce terme englobe cinq catégories d’énergie : l’énergie nucléaire, hydraulique, thermique, fossile et renouvelable.

L’énergie nucléaire provient de la fission de l’uranium en petites particules.

Les énergies hydrauliques et thermiques proviennent de la transformation de l’eau ou du sol en électricité par le biais de turbines. Tout comme le pétrole, le charbon est une source d’énergie fossile.

La dernière catégorie regroupe toutes les formes d’hydrocarbures et autres énergies alternatives telles que les biocarburants, les biocombustibles liquides et gazeux ou encore les bioproduits chimiques.

Pourquoi les énergies non renouvelables sont-elles dangereuses ?

L’énergie est vitale pour la vie humaine. Mais cette ressource est également devenue une source de conflits, car elle devient un enjeu politique important et stratégique.

La question du pétrole fait partie des sujets qui font débat dans le monde entier.

Le pétrole représente l’une des sources d’énergie les plus utilisées au monde.

Il est utilisé par l’industrie comme matière première pour produire différents types de biens tels que les aliments, les vêtements ou encore les objets domestiques.

Les combustibles fossiles sont aussi fréquemment utilisés pour produire de l’électricité, grâce à des centrales thermiques (nucléaires et classiques). Cependant, leur extraction et leur raffinage génèrent une quantité significative d’effluents nocifs et polluants : ils sont responsables de la pollution atmosphérique.

Le pétrole se trouve généralement à grande profondeur (dans le sol), sous forme gazeuse et non liquide à température ambiante. Ce type de réservoir naturel ne peut être exploitée qu’à l’aide d’un forage vertical (en direction du centre géologique du globe) ou horizontal (sur plusieurs plans).

Lorsque le forage rencontre un milieu marin (la roche mère), un fluide intervient afin d’accroître la pression au sein du puits afin de permettre aux hydrocarbures contenus dans la roche mère de remonter vers la surface.

A voir aussi :   Les avantages d'acheter une maison en pierre

Quels sont les effets néfastes des énergies non renouvelables sur l’environnement ?

Le développement des énergies non renouvelables a des conséquences importantes sur l’environnement, mais est-ce une fatalité ou peut-on réagir? La question de l’impact environnemental de l’utilisation des ressources fossiles, notamment le pétrole et le gaz naturel, est au cœur du débat. Ces énergies sont néfastes pour la planète car elles contribuent fortement à rejeter du dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Elles représenteraient plus de 90 % des gaz responsables du changement climatique. Cela signifie que les sociétés qui utilisent ces ressources doivent faire face à un risque financier. À long terme, ce risque pourrait se traduire par une hausse des coûts liés aux catastrophes naturelles et aux conditions climatiques difficiles.

Les ressources non renouvelables ont été exploitées depuis longtemps et continueront à l’être pendant encore plusieurs siècles.

Il faut donc trouver d’autres sources d’énergie qui ne contribueront pas à accroître la pollution atmosphérique ou à perturber le système climatique mondial.

La production d’électricité issue des énergies nucléaires et hydro-électriques est considérée comme propre pour les raisons suivantes :

  • Elle ne rejette aucun gaz carbonique
  • Elle ne produit pas de particules polluantes
  • Elle ne provoque pas de variations brutales du régime hydrologique

Quelles sont les énergies non renouvelables les plus courantes ?

Les énergies non renouvelables sont des sources d’énergie qui ne se régénèrent pas et qui sont donc limitées.

Les plus courantes sont le pétrole, le charbon, le gaz naturel et les énergies renouvelables.

Le pétrole est l’une des sources d’énergie les plus utilisées au monde.

Il est aussi la source d’énergie la plus polluante, car il nécessite une importante quantité de combustibles fossiles pour être extrait, traité et distribué.

Le charbon est encore très largement utilisé à travers le monde pour produire de l’électricité. Cependant, cette ressource fossile est responsable de fortes émissions de gaz à effet de serre (GES). En termes de GES, le charbon arrive en tête du classement devant le pétrole.

Le gaz naturel provient principalement des gisements souterrains situés en profondeur où il est exploité par fracturation hydraulique afin d’obtenir du gaz.

Lorsque ce procédé n’est pas possible, on exploite alors des gisements situés à la surface comme c’est le cas pour les champs pétrolifères par exemple. Pour finir, certaines personnes prônent l’utilisation des énergies renouvelables comme solution aux problèmes liés au changement climatique et à la raréfaction des ressources fossiles. Ces énergies incluent notamment :

  • Le solaire
  • L’hydraulique
  • La biomasse
A voir aussi :   L'ÉNERGIE NON RENOUVELABLE : UNE ÉNERGIE QUI NE PEUT PAS ÊTRE RECYCLÉE

Pourquoi les énergies non renouvelables sont-elles en train de disparaître ?

Les énergies non renouvelables sont-elles en train de disparaître ? C’est une question qui revient souvent, mais la réponse est : oui ! Parfois appelées “énergie fossile”, les énergies non renouvelables sont des types d’énergie qui ne peuvent pas être exploités à nouveau lorsque l’on les utilise.

Il existe quatre principales sources d’énergie fossile : le charbon, le gaz naturel, le pétrole et le bois. Ces énergies représentent plus de 80% des ressources mondiales d’énergie primaire. On pourrait penser que cela va sans dire que les énergies non renouvelables vont finir par disparaître ou que nous allons passer à autre chose lorsque ces ressources seront épuisées. Mais ce n’est pas du tout ce que l’on devrait faire ! Les énergies fossiles ne sont pas inépuisables et vont finir par se tarir complètement à cause des changements climatiques actuels. En effet, la combustion de ces combustibles engendre un rejet massif de CO2 (un gaz à effet de serre) dans l’air et peut accroître les températures mondiales jusqu’à 6°C au cours du siècle prochain (selon une étude britannique).

La forte consommation d’énergie liée aux modes de transport ainsi qu’à la déforestation ont entraîné une augmentation des concentrations atmosphériques en CO2 depuis la révolution industrielle. Ces concentrations augmentent rapidement depuis trois décennies pour atteindre 370 parties par million (ppm) en 2013 contre 280 ppm au XXe siècle 1.

Quelles sont les alternatives aux énergies non renouvelables ?

Les énergies renouvelables sont des énergies issues de phénomènes naturels. Elles sont considérées comme « inépuisables ».

L’hydraulique, le solaire ou le vent permettent de produire de l’électricité à partir de sources d’énergie renouvelable. Ce type d’énergie permet notamment de réduire la pollution et d’apporter plus d’indépendance aux pays dépendants des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel).

Les énergies renouvelables représentent une alternative intéressante par rapport aux énergies non renouvelables (pétrole, gaz naturel), car elles ne sont pas stockables en grande quantité et ne polluent pas l’environnement.

Comment peut-on réduire sa consommation d’énergie non renouvelable ?

L’énergie verte est-elle une solution? Les énergies renouvelables sont des énergies naturelles, qui ne se régénèrent pas et qui ne polluent pas. Elles ne sont donc pas limitées en quantité et c’est pourquoi elles peuvent être considérées comme « vertes ». Cependant, les énergies renouvelables n’arrivent toujours pas à satisfaire la demande mondiale croissante en énergie. Pour pallier ce problème, il faut trouver de nouvelles sources d’énergie non polluantes et plus efficaces que celles actuellement utilisées.

A voir aussi :   L'énergie non renouvelable est une énergie qui n'est pas inépuisable.

Il existe deux types d’énergies renouvelables : les énergies solaires et les éoliennes.

Les panneaux solaires sont composés de capteurs photovoltaïques permettant de transformer le rayonnement du soleil en courant continu grâce à l’effet photo-voltaïque (production d’une tension alternative via un matériau semi-conducteur).

L’appareil permet ainsi l’alimentation en courant alternatif des appareils domestiques tels que le chauffage ou la climatisation par exemple.

Le principe est similaire pour les panneaux photovoltaïques destinés aux applications mobiles telles que les systèmes de charge pour véhicules hybrides ou rechargeables par exemple.

Les panneaux solaires produisent de l’électricité à partir du rayonnement lumineux qu’ils reçoivent ; cette production dépend directement du rendement des panneaux solaires installés sur le bâtiment concernée.

Quel avenir pour les énergies non renouvelables ?

Les énergies non renouvelables sont en perte de vitesse depuis quelques années. En effet, les énergies fossiles ont le vent en poupe et permettent aux consommateurs d’avoir une énergie disponible à tout moment.

Les prix des carburants ne cessent de grimper et il est difficile pour les fournisseurs d’énergie de rivaliser avec ces prix qui ne cessent d’augmenter. Par ailleurs, l’exploitation des ressources fossiles engendre une pollution importante, ce qui nous amène à se poser la question suivante : quel avenir pour les énergies non renouvelables ? L’avenir des énergies non renouvelables? Le développement durable fait partie intégrante de notre société actuelle. Cependant, il est parfois difficile pour les consommateurs d’avoir un contrôle sur ce que nous consommons réellement.

Il s’agit donc de trouver un moyen alternatif afin d’assurer l’avenir des générations futures sans mettre en danger leur bien-être et celui de la planète.

La production des hydrocarbures est responsable du réchauffement climatique et il est difficile pour cette industrie de résister face au prix très attractif proposé par les fournisseurs d’énergie actuels. Ainsi, il semble peu probable que cette industrie puisse continuer son exploitation future sur le long terme. Nous allons donc voir comment elle peut être remplacée par des sources naturelles telles que le bois ou encore l’eau (hydroélectricité).

Pour conclure, l’énergie verte est une énergie renouvelable, c’est-à-dire qu’elle ne s’épuise pas comme le pétrole ou le nucléaire. Mais elle reste une énergie fossile dont la production est très polluante pour l’environnement. Pour finir sur les énergies vertes, il faut savoir que le solaire et l’éolien ne sont pas des énergies renouvelables car ils ne se renouvellent pas naturellement.

Pas encore de vote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adoucisseur d eau écologique

L’adoucisseur d’eau écologique est un appareil qui permet de réduire la dureté de l’eau, c’est-à-dire sa teneur en calcaire. L’adoucisseur d’eau écologique est une solution simple et efficace pour réduire le calcaire de l’eau. Il permet de réaliser des économies sur les produits ménagers et les détergents, ainsi que sur le chauffage. Cet appareil est

Lire la suite »

Maison basse consommation

La maison basse consommation est une maison qui a pour objectif de réduire au maximum la consommation d’énergie. Elle doit être construite en respectant des normes strictes et en utilisant des matériaux à haute performance énergétique. La maison basse consommation est un bien immobilier dont la consommation énergétique est inférieure à 50 kWh par mètre

Lire la suite »
Retour haut de page