Comment faire pousser des roses dans les zones venteuses (Guide en 6 étapes)

1662077011_0_InShot_20191219_135924758-713x1024.jpg

Pourquoi ma rose tombe-t-elle

Toutes les espèces de roses apprécient une certaine circulation d’air autour de leurs feuilles pour prévenir les maladies courantes telles que l’oïdium. Cependant s’exposer à des zones venteuses persistantes pose plusieurs problèmes aux rosiéristes…

Les roses Regosa poussent très bien dans les zones venteuses. Plantez un brise-vent naturel comme des conifères pour former une barrière contre les fortes rafales. Les roses dans les zones venteuses ont généralement besoin de plus d’eau, d’un bon engrais, d’une application fréquente de paillis pour retenir l’eau et d’une taille tactique pour réduire la résistance au vent afin de garantir que seule la croissance la plus forte et la plus résistante reste.

Avec une préparation minutieuse, vous serez en mesure de faire pousser des roses dans des zones venteuses avec succès avec un étalage de fleurs abondant. Examinons de plus près les meilleurs conseils qui assureront la prospérité de votre rose…

1. Choisissez une rose Rugosa pour les zones venteuses

Les roses Rugosa sont facilement les meilleures espèces pour les jardins venteux et peut-être ma rose préférée de toutes.

Ce sont de nombreuses variétés différentes de roses Rugosa avec de multiples couleurs, parfums et belles formes de fleurs et elles sont toutes caractérisé par leur extrême rusticité, leur résistance aux maladies, tolérance au vent et capacité à vivre dans des conditions côtières, avec une exposition fréquente aux embruns marins.

Roses Regosa poussant au bord de la mer
Regosa Rose pousse bien sur une côte venteuse.

Les roses Rugosa sont également appréciées des rosiéristes pour leur capacité à pousser dans des sols sablonneux et à tolérer une sécheresse partielle.

Cette capacité à prospérer malgré les conditions défavorables en fait la rose parfaite pour les jardins venteux.

2. Créez un brise-vent naturel avec des conifères ou haies d’ifs

Dans les zones constamment venteuses et exposées, je recommanderais toujours de créer un brise-vent naturel ou artificiel pour essayer de dévier les fortes rafales.

Idéalement pour cela, vous aurez besoin d’un feuillage persistant à végétation dense comme un conifère. Comme les conifères conservent leur feuillage tout au long de l’année, ils protégeront toujours les roses en hiver lorsque le vent peut être le plus fort.

Les conifères sont idéaux car ils sont assez forts pour supporter le vent eux-mêmes et ils poussent dans une barrière uniforme et presque opaque plutôt que d’autres arbustes et arbres qui peuvent former des branches clairsemées et ne pas pousser dans la forme dont vous avez besoin sans une culture importante sur une durée. .

Les conifères sont également facilement disponibles dans les pépinières, les jardineries ou même en ligne à la taille et à la hauteur appropriées pour être plantés comme barrière pour votre rosier afin que vous n’ayez pas à être patient et à attendre que l’arbre atteigne une taille efficace. Jardinage instantané pour la victoire!

Il est important que les conifères n’excluent pas la lumière de vos roses (qui ont besoin d’au moins 6 heures de soleil direct par jour) et je vous recommande de planter votre végétation barrière à au moins 4 pieds de distance.

Les roses sont de gros mangeurs et nécessitent beaucoup de nutriments, donc si vous plantez d’autres arbustes trop près, ils devront rivaliser pour l’eau et les nutriments, ce qui pourrait être au détriment de la rose.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’utiliser un mur de conifères comme brise-vent; il peut y avoir d’autres arbustes que vous préférez ou peut-être pourriez-vous utiliser un brise-vent artificiel tel qu’un treillis ou une clôture.

A voir aussi :   Les roses ne fleurissent pas ? (6 solutions qui fonctionnent réellement)

N’oubliez pas que les roses apprécient une certaine circulation d’air car cela prévient les maladies, alors ne surchargez pas votre rose, mais essayez plutôt de bloquer les vents forts directs et persistants qui assèchent la rose.

3. Arrosez deux fois par semaine avec 4 gallons si c’est chaud et venteux

Comme nous le savons, le vent peut sécher les feuilles de la rose, les cannes et l’humidité environnante dans le sol, mais lorsqu’il est combiné à des conditions sèches et chaudes, le problème peut être bien pire.

Si vous subissez une vague de chaleur ou vivez dans un endroit particulièrement aride comme l’Arizona, vous devrez arroser votre rose avec plus de diligence qu’à tout autre moment.

Le conseil traditionnel pour arroser les roses établies est de faire tremper votre rose une fois par semaine et de laisser le sol sécher quelque peu entre les périodes d’arrosage, car les racines des roses n’aiment pas l’exposition persistante à l’eau et elles aiment un bon drainage.

Cependant, s’il y a du vent, la transpiration des feuilles sera de toute façon plus élevée que d’habitude, donc l’air aride ne fera qu’exacerber le problème.

Dans ces conditions, il vous faut regarder votre rose pour tout signe de stress thermique. Cela peut être des feuilles jaunies ou des feuilles qui s’enroulent et tombent.

Si vous avez des journées chaudes avec peu ou pas de pluie et des conditions venteuses pendant la saison de croissance (printemps et été), je vous recommanderais arrosez votre rose deux fois dans une la semaine avec 4 à 5 gallons d’eau chaque fois.

Vous voudrez peut-être utiliser un tuyau suintant à ce moment car il peut être fatigant et long de remplir l’arrosoir plusieurs fois.

Astuce : Si vous ne savez pas si votre rose a besoin d’être arrosée, placez votre doigt dans le sol autour de la base de la rose. Si vous pouvez détecter de l’humidité, laissez l’arrosage pendant un jour ou deux et testez à nouveau le sol. Si le sol est sec, c’est le moment idéal pour arroser généreusement votre rosier.

Les roses aiment quand le sol sèche un peu entre les arrosages, alors n’ayez pas l’impression d’avoir négligé votre rose. Le cycle d’arrosage « tremper et sécher » est exactement ce qu’il aime.

Arrosez toujours votre rose au moins une fois par semaine, sauf si vous avez eu plus de 1 pouce de pluie sur une période de 7 jours, même dans ce cas, je vérifierais que le sol est du bon côté.

Sinon, j’aime beaucoup utiliser un appareil d’Amazon, qui mesure l’humidité du sol, les heures d’ensoleillement et le pH du sol. Ces trois facteurs sont importants pour les producteurs de roses, et surtout, ils sont disponibles à un prix avantageux !

4. Appliquez du paillis deux fois par an dans les zones venteuses pour retenir l’eau

L’application fréquente de paillis dans les jardins venteux est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour assurer la santé de votre rose.

Le principal avantage du paillis autour des roses dans les jardins venteux est que la matière organique aidera à retenir l’eau dans le sol autour de la base de la rose.

A voir aussi :   Les roses aiment-elles le marc de café ?

Le vent peut saper l’humidité du sol, donc l’ajout d’un paillis absorbant l’eau aidera votre rose à puiser plus d’eau pour contrer les effets desséchants du vent.

Les trois meilleurs paillis pour les roses dans les jardins venteux sont, moisissure foliaire, fumier bien décomposé et compost fabriqués à partir de déchets de jardin et de cuisine.

C’est parce qu’ils ont tous un capacité exceptionnelle à retenir l’eaubien plus que d’autres paillis communs tels que l’écorce de bois ou la paille.

Alors que ces trois paillis retiennent l’eau, ils forment une structure qui permet à l’excès d’eau de s’écouler, conditions idéales pour les roses. Les racines de la rose auront plus de temps pour puiser dans l’humidité du sol avant que le vent ne l’assèche.

La meilleure façon de produire de la moisissure foliaire est d’utiliser votre tondeuse à gazon pour déchiqueter les feuilles, puis de placer les feuilles déchiquetées dans une zone de compostage et de les laisser pourrir jusqu’au point de se décomposer partiellement avant de les utiliser comme paillis et donc de ne pas souffler. une façon.

Le paillis améliore également la structure du sol, neutralise le pH du sol, améliore le drainage, alimente l’écologie du sol et libère progressivement les nutriments dans le sol pour une fertilité accrue.

Étalez le paillis dans un couche de deux pouces autour de la base de la rose buisson. Laissez un espace de 3 pouces entre le paillis et les cannes de rose car le bois au-dessus du sol n’aime pas être exposé à une humidité persistante.

Personnellement, je le fais une fois au début de la saison de croissance en avril ou en mai, puis une fois de plus avant l’hiver en septembre pour isoler les racines du pire froid de l’hiver.

Le paillis gardera les racines au frais pendant la chaleur estivale, gardera le sol humide et supprimera la croissance des mauvaises herbes.

5. Les roses dans les régions venteuses ont besoin de 6 heures de soleil par jour et d’un bon engrais

Afin de faire grandir le rose la plus forte et la plus robuste qui peut faire face aux zones venteuses dont vous avez besoin assurez-vous que votre rose est aussi saine que possible.

Ceci comprend soleil direct pour préférable plus alors 6 heures par jour. Les roses qui reçoivent moins de soleil ou qui sont soumises à une ombre partielle ont tendance à devenir longues, plus faibles et leurs cannes et les nouvelles pousses peuvent s’affaisser vers le bas.

Les roses faibles aux longues jambes sont évidemment plus sensibles aux coups de vent. Assurez-vous que votre rose reçoit suffisamment de soleil pour qu’elle puisse prospérer. Si ce n’est pas le cas, je vous suggère de transplanter la rose dans un endroit ensoleillé plus accommodant. Vous pouvez également vérifier qu’aucune branche en surplomb des arbres proches n’a grossi et ne prive maintenant votre rose de sa précieuse lumière.

Si c’est le cas, coupez la canopée et laissez votre rose baigner dans un soleil radieux ! Vous verrez également pour de meilleures fleurs aussi.

UN bonne routine de fertilisation est également une excellente idée car cela augmentera la force et la résistance de votre rose ainsi que l’amélioration de l’affichage des fleurs. Pour le guide complet sur la façon de fertiliser organiquement les roses, consultez mon article ici.

A voir aussi :   Comment réparer un volet roulant ?

Alternativement, pour les rosiéristes moins expérimentés, je recommande toujours l’engrais Miracle Grow pour roses et arbustes.

Il contient tous les ingrédients dont une rose a besoin pour s’épanouir dans les bonnes concentrations. De plus, il est formulé pour ne nécessiter que deux applications par an au premier site de bourgeons floraux et à nouveau à la deuxième poussée de bourgeons.

Il vous suffit de ratisser votre paillis d’un côté, de disperser les granulés directement sur le sol puis de retourner le paillis, suivi d’un arrosage généreux.

Il est très simple à utiliser et j’ai eu d’excellents résultats, notamment avec le nombre de fleurs exposées dans la saison.

6. Taillez correctement chaque année au printemps pour éviter les dommages causés par le vent

La taille régulière de votre rosier est essentielle pour éliminer le bois mort, la faible croissance sur pattes et toutes les tiges qui peuvent être en contact et se frotter les unes contre les autres, ce qui peut entraîner des infections.

Une croissance plus faible est également beaucoup plus sensible aux dommages causés par le vent et le bois mort ne fera qu’augmenter la résistance au vent du rosier sans rien ajouter de bénéfique.

Après une taille modérée, vous devriez vous retrouver avec les cannes de rose les plus fortes et les plus résistantes afin que tout le buisson soit réduit en taille et soit plus bas au sol et moins exposé.

Cela encouragera une rose plus forte et plus saine qui est également plus résistante aux maladies et capable de produire plus de fleurs. Je fais toujours une taille modérée de mes roses au printemps, généralement fin mars.

Le moment optimal pour la taille est lorsque la croissance ne fait que commencer, les bourgeons supérieurs auront l’air de commencer à se développer mais aucune feuille ne sera apparue.

Pour le guide complet sur la taille des roses, consultez cette vidéo YouTube.

Conclusion

Si vous plantez des roses dans un jardin venteux, je recommanderais fortement une espèce de rose regosa car elles sont réputées pour leur tolérance au vent, aux maladies et à d’autres conditions défavorables. Ils sont aussi un bel exemple de rose au parfum merveilleux.

Si le vent est particulièrement persistant, il est toujours judicieux de planter un brise-vent naturel pour dévier les rafales les plus fortes.

Le vent sape l’eau de la rose et du sol, alors assurez-vous de disposer un bon paillis de rétention d’eau, tel que de la moisissure des feuilles, et assurez-vous d’arroser la rose au moins une fois par semaine avec 4 gallons d’eau pendant la saison de croissance. Si vous avez une vague de chaleur ou si vous êtes dans un climat naturellement aride, je vous recommande d’arroser vos roses deux fois par semaine.

Le meilleur conseil pour l’arrosage est d’utiliser votre intuition, de réagir au temps et d’agir en conséquence. Si votre rose présente des signes de stress (feuillage tombant), laissez-la tremper longtemps.

Prenez soin de votre rose avec un bon engrais, un paillis régulier et une taille appropriée pour vous assurer que votre rose est aussi saine et robuste que possible et que votre rose devrait prospérer dans une zone venteuse.

Pas encore de vote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

garde meuble Orléans

Garde meuble Orléans

La location d’un box de stockage est une solution très pratique pour les personnes qui ont besoin de stocker des affaires. Cela peut être un déménagement, un changement de domicile, un départ en vacances ou encore un manque de place dans son logement. Le garde-meuble est la solution idéale pour ceux qui ne veulent pas

Lire la suite »
Hortensia tombant

Pourquoi mon hortensia tombe-t-il ? (Comment l’enregistrer)

La raison pour laquelle votre hortensia tombe est soit parce que le sol est trop sec, soit parce que l’hortensia est trop exposé au soleil, soit à cause d’un excès d’engrais azoté. Les hortensias préfèrent la lumière tachetée, un sol constamment humide et un engrais à libération lente pour éviter l’apparence tombante et rester en

Lire la suite »
quelle énergie non renouvelable

L’énergie non renouvelable est une énergie qui n’est pas inépuisable.

L’énergie non renouvelable est une énergie qui ne se régénère pas naturellement, c’est-à-dire qu’elle ne se renouvelle pas dans la nature. Cela signifie que cette énergie n’est pas disponible en quantité illimitée. Il existe deux grandes familles d’énergies non renouvelables : les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) et les énergies nucléaires. Les énergies fossiles sont

Lire la suite »
Retour haut de page