Drainage Maison : Quand faut-il le Faire et à Quel Prix ?

L’humidité prolongée peut être fatale pour votre maison et votre bien-être. Le drainage est l’une des solutions utilisées pour résoudre ces problèmes et ainsi protéger votre investissement contre les dégâts. Cette opération reste assez importante. Avant de procéder à un drainage, il est nécessaire d’assimiler toutes les informations liées à ce projet et aux moyens à mettre en place.

Qu’est-ce que le drainage de maison ?

Le drainage est un ensemble d’opérations consistant à évacuer l’excédent des eaux souterraines vers un exutoire ou un autre espace éloigné de l’habitation. Ces actions n’assèchent pas le sol sur lequel repose votre maison. Elles permettent plutôt de protéger les fondations, le sous-sol et la structure complète contre les moisissures et d’autres types de dégâts liés à l’humidité.

Selon votre plan de construction et les conditions de votre milieu, le drainage peut être appliqué de façon préventive ou curative. Dans le premier cas, il s’agit de poser les infrastructures d’évacuation de l’eau dès la construction ou la rénovation de votre maison. Ce drainage préventif est envisagé lorsque vous habitez dans des zones où un risque d’accumulation des eaux a déjà été diagnostiqué. Quant à celui curatif, il s’applique en s’adaptant à la structure de l’habitation déjà construite.

Quand faire un drainage ?

Le drainage s’applique lorsque la présence de l’eau est une grande menace pour votre habitat et votre santé. Vous pouvez vous servir de cette solution lorsque le mur est soumis à des remontées capillaires. Cette opération permet aussi de réduire les infiltrations d’eau. Vous pouvez également l’utiliser pour limiter la stagnation de l’eau près de vos fondations. Un drainage est, en général nécessaire sur un terrain où la nappe phréatique est adjacente au sous-sol du bâtiment.

C’est un moyen qui est également envisagé sur les terrains à sols argileux imperméables. Vous pouvez aussi faire un drainage dans les zones en bas de pente où se concentrent les eaux de ruissellement. Ce dernier peut être jugé nécessaire lorsque certains risques sont déjà identifiés. Il s’agit entre autres de :

  • la nature du sol et son niveau de perméabilité,
  • la pente du terrain et le sens d’écoulement de l’eau,
  • la présence d’une nappe phréatique,
  • la quantité d’eau accumulée au niveau des murs périphériques et des fondations.

Ainsi, le drainage d’une paroi intervient dans des situations spécifiques. Il doit être conseillé par un professionnel après une bonne analyse de la construction.

Comment faire un drainage autour d’une maison ancienne ?

Pour effectuer cette opération, deux méthodes peuvent être appliquées : le drainage extérieur et le drainage par l’intérieur.

Poser un drain le long des murs périphériques extérieurs

Le drainage extérieur est la méthode la plus courante, car elle est plus simple à appliquer. En effet, il suffit de mettre en place les installations sur le pourtour de la maison. Le drainage périphérique peut donc être réalisé à la construction ou à la rénovation de l’habitation. L’installation commence par la mise en place d’une tranchée à un mètre des murs avec une pente de 1 cm par mètre. La largeur de la tranchée dépend des dimensions des tuyaux de drainage.

Quant à la longueur, elle doit être assez élevée pour contourner les murs. La profondeur est fixée entre 30 et 50 cm. Après cela, un film géotextile vient recouvrir le fond de la tranchée. Une couche de gravier épaisse de 8 à 10 cm sera ensuite appliquée. Elle va servir de support à un tuyau perforé en PVC, en béton ou en terre cuite. La conduite sera alors recouverte par du gravier sur une profondeur de 10 à 15 cm et du film géotextile. Pour finir, la tranchée est comblée avec de la terre bien tassée.

Pour faciliter l’entretien du système de drainage, vous pouvez installer un regard sur la tranchée. Retenez aussi que le réseau de tranchées doit déboucher sur un exutoire. Un autre type de drainage périphérique est le système de puisard. Dans ce cas, l’eau collectée est directement évacuée vers un puisard spécialement aménagé avec du béton, de l’acier ou du PVC. Pour ce type de dispositif, il faudra demander l’avis d’un spécialiste pour éviter toute pollution ou contamination des nappes phréatiques.

Drainage des murs par l’intérieur

Le drainage intérieur est appliqué seulement lorsque la première méthode est impossible à installer. Vous pouvez l’utiliser seulement si un professionnel effectue un prédiagnostic. Il s’agit pour lui de montrer, entre autres, que la nappe phréatique est superficielle. Ici, la tranchée est creusée contre les murs et les tuyaux perforés sont reliés à un système public d’évacuation des eaux de pluie.

Si l’installation est effectuée sur un terrain plus bas que le réseau d’évacuation, il faudra prévoir une pompe de relevage pour rediriger l’eau. En dehors de ces spécificités, les instructions d’installation restent les mêmes. Alors, il faut commencer par excaver le long des parois et couler du béton au fond des tranchées. Après cela, vous pouvez placer le drain puis ajouter les couches de terre et de gravier selon les étapes décrites précédemment.

Que dit le DTU ?

DTU 20.1

DTU 20.1

Document Technique Unifié

L’annexe A du Document Technique Unifié (DTU) 20.1 prévoit certaines règles en ce qui concerne le drainage. Il faut étudier certains paramètres avant d’installer le dispositif. Il s’agit du relief, de la surface et de la nature du terrain. Il faut également analyser la profondeur, la densité et le nombre des constructions.

Le DTU stipule aussi qu'un drainage périphérique peut être réalisé pour protéger les bâtiments isolés. Le drainage collectif est utilisé pour un ensemble d'édifices. Selon les mêmes normes, un réseau de drainage doit être constitué d'une tranchée drainante, d'une canalisation drainante et d'un exutoire.

Quel est le prix d’un drainage du bâtiment ?

Les prix varient selon les matériaux utilisés, les contraintes du terrain et la complexité des travaux. Pour un drainage extérieur, vous devez prévoir entre 200 et 300 € par mètre de tranchée. Ce prix intègre les coûts du matériel et la main-d’œuvre. Pour un drainage intérieur, les opérations sont plus complexes. L’installation du drainage coûte alors entre 1 500 et 3 000 €.

Si vous devez ajouter une pompe, le budget augmente de 75 à 1 800 €. Le drainage est une opération qui nécessite beaucoup de moyens. Avant de sauter le pas, faîtes un diagnostic et demandez l’avis d’un professionnel. Pour éviter certains problèmes pouvant survenir, il est aussi préférable de confier l’installation à un spécialiste

Laisser un commentaire